Lacoste fête ses 80 ans avec classe

Publié par le 13 février 2013

La griffe Lacoste fête ses 80 ans cette année. En son honneur, voici un rappel succinct de sa riche histoire.

René Lacoste (1904 – 1996) était un joueur de tennis parisien. Alors qu’il est à l’apogée de sa carrière, il conçoit ses premiers chandails en coton piqué. En plus d’absorber l’humidité, ses polos ont complètement redéfini la garde-robe du tennis, remplaçant des chemises à manches longues épaisses et inconfortables.

En 1927, Lacoste parie avec son entraîneur qu’il peut remporter la Coupe Davis. La récompense: une valise en peau de crocodile. Les journalistes lui confèrent d’ailleurs ce surnom en raison de sa ténacité sur le terrain: Le Crocodile. Amusé et flatté par ce sobriquet, Lacoste fait broder une illustration de crocodile sur sa veste. Cette icône deviendra le logo de la marque, fondée officiellement en 1933.

Au fil des décennies, Lacoste a élargi son offre de produits, des simples polos blancs de tennis aux trenchcoats, vêtements en tout genre, lunettes de soleil, parfums, montres, chaussures et sacs. À partir de 2000, Christophe Lemaire (qui a précédemment travaillé chez Yves Saint Laurent) assume la direction artistique de la griffe. C’est lui qui organise le premier défilé de la marque en 2001. Les collections pour hommes et femmes font leur apparition pour la première fois à la Semaine de mode de New York en 2004. Le créateur portugais Felipe Oliveira Baptista est maintenant directeur artistique de la marque.

Quelques morceaux de la collection automne-hiver 2013, présentée à New York samedi dernier:


Felipe Oliveira Baptista a créé une collection dans de douces teintes de gris et de blanc. Exit le dicton qui stipule qu’on ne devrait pas porter de blanc après la fête du Travail!


Ce manteau gris à imprimé de banquise est magnifique et pourrait tout aussi bien être porté par une femme. Quant à cet imperméable surprenant, il concorde avec la tendance (encore émergente) du plastique transparent.


L’orangé, omniprésent en 2011 et 2012, se présente maintenant par petites touches. Plus discret, il devient immédiatement plus facile à porter.


Ces robes graphiques à manches volumineuses créent des silhouettes qui nous rappellent un peu celles de Stella McCartney à l’automne 2012.


On adore les cols imposants façon 60s de ces ensembles!

Laisser un commentaire

Looking for something?

Follow us on: