Exposition Chic & Choc: lexique de l’ornementation

Publié par le 5 décembre 2014

Le Musée du Costume et du Textile du Québec (MCTQ) présente l’exposition Chic & Choc jusqu’en avril 2015. Par le biais de robes, de sacs et de chapeaux ornementés, le musée esquisse le profil d’un pan de la mode autrefois réservé aux riches et aux puissants.

Les formes prises par l’ornementation (pièces de monnaie, perles de verre, paillettes métalliques ou de plastique, etc.) se déclinent cependant selon les tendances et la disponibilité des matériaux. Les habits de lumière sont maintenant démocratisés et largement accessibles, mais leur entretien demeure difficile. On apprend d’ailleurs lors de l’exposition que les robes lourdement perlées des années folles avaient même tendance à se déchirer!

LaPasserelle-Exposition-ChicChoc-annes-folles

Exposition Chic & Choc, photo: Pierre Babin

Une exposition qui ravit les yeux, à visiter si vous avez un petit moment à passer dans le Vieux-Montréal. Mais alors que vous admirerez ces « vêtements trésor », certains termes risquent de vous surprendre. Voilà pourquoi La Passerelle a concocté un petit lexique de l’ornementation afin d’enrichir votre visite au MCTQ.

Petit lexique de l’ornementation

Aigrette: Ornement à chapeau créé d’un bouquet de plumes de l’oiseau du même nom. Populaire à la fin du XIXe siècle, pendant la période Art Déco et de nouveau dans les années 1940.

Aumônière: Issue du Moyen-Âge, l’aumônière est un petit sac avec fermoir, coulant, que l’on portait attaché à la ceinture. C’est l’ancêtre du réticule.

LaPasserelle-Exposition-ChicChoc-aumoniere

Exposition Chic & Choc, photo: Pierre Babin

Cabochon: Pierre précieuse de fantaisie de forme ronde.

Crochet de Lunéville: Crochet en métal de petite taille dont l’extrémité est recourbée. Fixé dans un manche en bois et sert à produire le point de Lunéville en broderie.

Jaseron: Ressort constitué de fil d’argent ou doré. Le jaseron se pose en écartant les mailles du ressort à l’aide d’une pince et en introduisant les points entre celles-ci. Le jaseron entoure ou souligne la broderie.

LaPasserelle_Exposition_ChicChoc

Exposition Chic & Choc, photo: Marie-Ève Rochon

Paillette: Petit morceau rond percé d’un trou. Fait de cristal, de métal, de plastique scintillant, d’or, d’argent, de cuivre, d’acier, de cellulose ou de nacre.

Perle: Petite masse de formes diverses (ronde, oblongue, carrée ou plate), percée de part en part. Produite par certains mollusques (notamment les huîtres) ou faites de matières synthétiques, de bois, de métal ou de coquillage.

LaPasserelle_Reticule_Illustration

Autour de 1800, illustration tirée du livre Les mots de la mode

Réticule: Au XVIIIe siècle, les femmes portaient des paniers (larges jupons rigides), ce qui leur permettaient de dissimuler dans leurs vêtements des poches pour transporter divers objets. Après la Révolution française, alors que le style néoclassique fait son apparition, les robes portées plus près du corps rendent impossible cette pratique. C’est à partir de ce moment que les femmes adoptent de petits sacs à l’épaule ou à l’avant-bras. Ils se balancent au rythme de celles qui les portent et sont bientôt surnommé « ridicules » ou « réticules ».

Sequins: paillettes avec un trou décentré (dans la partie supérieure).

 

Sources:
Paillettes et sequins, Adèle Laporte, Fleurus
Passepoil, piqûres et pailletes, Maggy Baum et Chantal Boyeldieu-Duyck, Seuil
The Fashion Dictionary, Guido Vergani, B.C.Dalai editore
Les mots de la mode, Catherine Join-Diéterle, Actes Sud
Dictionnaire du costume, Maurice Leloir, Gründ

Laisser un commentaire

Looking for something?

Follow us on: